EGLISE DE BELLOU- SUR -HUINE - Saint Paterne

Église d'origine romane (XI°-XII° siècles), construite en grison et tuffeau, fortement restaurée en 1880. Tour romane, de plan carré, surmontée d'une toiture en pyramide flanquée de la sacristie construite en 1853 à l'emplacement d'une absidiole. Portail en plein cintre encadré de deux colonnes trapues à chapiteaux historiés figurant les Anges du Silence et de la Prière, surmonté de deux archivoltes. Deux lions reposent sur des entrelacs rappelant qu'autrefois le portique des églises était aussi lieu de Justice. Au-dessus de ce portail, bas-relief emblématique représentant le Rédemption. Un ancien portail latéral nord encadré de deux colonnes frustres, maintenant muré, est barré d'une ancienne croix de cimetière, restaurée en 1880 dans le style du XI° siècle. Cadran solaire sur abside. Le maître-autel possède un bas relief en chêne à cinq panneaux sculptés présentant des scènes de la vie du Christ. Deux petits tableaux sur panneau, placés de chaque côté du tabernacle, et celui situé au-dessus de la porte de la sacristie méritent attention. Dans l'entre-colonnement de l'autel, deux reliquaires renfermaient des reliques de Saint Latuin, premier évêque de Sées et de Saint Paterne, évêque d'Avranches, patron de l'église. Encadrement (1884) orné de feuilles de vigne et de lierre en cuir, d'une copie de la Vierge de Mignard. Fonts baptismaux (1848) en pierres de Poitiers. Deux bannières processionnelles. Les vitraux, hormis celui de Saint Paterne (1953) datent pour la plupart de 1858. Quatre-vingt-deux modillons surprenants, tous différents entourent l'édifice et soutiennent la corniche.

 

Sommaire
retour page
Retour accueil